Rencontre avec Benoît Renart, consultant Relations Médias chez RP carrées et membre de Place de la Communication depuis 2018.

Bonjour Benoît, en quelques lignes, pouvez-vous nous raconter votre parcours ?
J’ai démarré ma carrière en 2004 en tant qu’Assistant RP, au sein du leader européen de l’accessoire de jeux vidéo, éditeur de jeux vidéo également, Bigben Interactive. Une première expérience qui m’a fait découvrir le métier, le pouvoir de l’influence des journalistes mais aussi celui des avis de consommateurs. En effet, intégré au service marketing, une de mes missions était de suivre les commentaires de nos jeux sur Amazon, Fnac.com… Une expérience d’un an qui a été le lancement de ma carrière par la suite. J’étais alors en contrat de qualification, mais mon contrat n’a pas été transformé en CDD ou CDI.

J’ai donc cherché une nouvelle opportunité et notamment au sein d’un éditeur français de jeux vidéo basé en Ile-de-France. J’y ai passé deux entretiens, malheureusement je n’ai pas été choisi. Mais mon profil a plu à l’Attachée de presse qui quittait son poste. Elle m’a rencardé sur le fait que la personne qui avait été choisie à ma place allait donc quitter son poste au sein d’une agence de RP spécialisée high-tech / jeux vidéo. J’ai donc postulé, banco ! J’ai été pris en tant qu’assistant RP, puis au fil du temps j’ai évolué jusqu’à devenir « Chargé de clientèle ». C’était au sein de l’agence Réflexion Publique. Cinq belles années parisiennes où j’ai tout appris du métier, rencontré beaucoup de personnes. Chez Réflexion Publique, j’ai travaillé sur des lancements de produits grand public pour des marques internationales : Logitech, Electronic Arts, Iomega, BenQ, Orange… Une époque où j’ai vécu en direct l’arrivée en France de Facebook, puis Twitter, l’émergence de blogueurs, des journalistes qui devenaient des blogueurs et au fil du temps des influenceurs respectés.

Mais je me suis toujours dit qu’à 30 ans je reviendrai dans le Nord. A 29 ans plus exactement ! 🙂 J’ai quitté Réflexion Publique pour devenir Responsable Communication au sein du groupe GOTO Software qui détenait les marques Sarbacane Software, Vade Secure et GOTO Games. En 2011, j’ai intégré l’agence RP carrées pour notamment sortir du secteur high-tech et m’orienter davantage sur des problématiques corporate, industrie et innovation.

Un mot sur votre structure ?
RP carrées a été fondée en 1995 par Catherine Richard et le client de départ est toujours client chez RP carrées : Bonduelle. En 2013, RP carrées a intégré le groupe de communication Netco. Nous sommes 19 et avons réalisé un chiffre d’affaires de 1,9M€ en 2017. Nous travaillons pour une soixantaine de clients actifs : grands groupes, ETI, PME, start-up, collectivités, organisateurs de salons…
RP carrées c’est une agence avec un bel esprit de famille, on s’amuse beaucoup et prenons plaisir à réfléchir ensemble de nouvelles idées.
Relations médias I Relations publics I Influence I Communication de crise

Quels sont vos futurs projets ?
Côté pro, je réfléchis à organiser une nouvelle session de “Remue-Méninges by RP carrées” sur le thème de l’influence de la photo. Le 13 avril dernier, nous avions abordé l’influence au sens large.
Côté perso, je suis sur un projet de livre et je suis de très près les municipales de 2020.

Si vous aviez une date à retenir, laquelle serait-ce ?
Pas facile de répondre, mais je dirai 1985 : c’est l’achat de ma première k7, Jean-Jacques Goldman « Non Homologué ». J’avais 4 ans et certaines chansons de cet album m’ont guidé au fil des années.

Votre règle d’or en communication ?
Tout peut devenir possible !

Une passion ?
Une centrale : la musique. J’ai cette conviction que c’est le type de musique que l’on écoute qui nous amène à faire des choix, à réussir l’impossible, à se souvenir de jolis moments et à en transformer des plus difficiles en nostalgie du bon vieux temps.
Sinon plus concrètement, j’aime courir le dimanche, cuisiner, passer du temps avec ma fille…

Contact 
Benoît Renart
LinkedIn
Twitter
www.rp-carrees.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *