12 décembre – “Le diable s’habille en GAFA” avec Jacques Séguéla

conference jacques seguela place de la communication

Vous étiez jeudi 12 décembre plus de 200 a participé à la conférence de Jacques Séguéla à Lille Grand Palais. Merci à tous pour votre participation.

Qui est Jacques Séguéla ?

Le premier publicitaire français a d’abord été pharmacien, pilote du premier tour du monde en 2CV, et reporter pour “Paris Match”. Jacques Séguéla, co-fondateur de RSCG, crée des campagnes d’affiches pour Mitterrand, Chirac et Giscard d’Estaing, ainsi que des œuvres phares pour Produits Libres de Carrefour.
RSCG a fusionné avec Eurocom pour créer EURO RSCG (aujourd’hui Havas), première agence française et première européenne. Lorsque Vincent Bolloré est devenu président de Havas, Jacques Séguéla est resté au poste de vice-président, en charge de la Créativité mondiale.
Jacques a écrit 30 livres, les premiers “Ne dis pas à ma mère que je fais de la publicité, elle pense que je suis pianiste dans une maison close”, “Fils de Pub” et “Demain il sera trop star”.
Ses deux derniers ouvrages sont « Le diable s’habille en GAFA », sortie en octobre 2018, et « Papa Maman Citroën », (saga du centenaire de la marque) sorti mi-avril.
Sa devise à 85 ans, « la vieillesse commence lorsque les regrets surmontent les rêves. Cultivons nos rêves ! »

Retrouvez l’ensemble des photos de Laurent Mayeux en cliquant ici.

conference jacques seguela place de la communication


SYNTHÈSE DES ECHANGES

“En 1985, j’ai vendu à la marque Citroën un projet avec un sous-marin et un porte avion. J’ai contacté de toute urgence François Mitterrand, qui m’a immédiatement reçu et a répondu à ma demande. Il aimait la publicité !

Dans la publicité, il existe plusieurs piliers du désir. Mon métier est de séduire les consommateurs. Savoir créer le désir est essentiel.
Imaginer : les idées sont comme les spermatozoïdes. Je crée des petits bébés de l’idée. Je les transmets au service marketing pour qu’ils deviennent stratégiques. Le marketing me demande alors de tester. Mais moi, je voudrais un peu moins de test, et un peu plus de testicules.
Ça ne suffit pas d’avoir des idées, il faut que les idées soient surprenantes.

Notre métier est triple. Nous sommes les gardes du corps et du cœur de nos marques. Nous devons les protéger d’un scandale. Nous devons réagir en cas de crise dans l’heure.
Il faut être aussi leur garde du temps. Nous sommes mortels, mais nous avons dans nos mains la possibilité de rendre les marques éternelles. Dans la publicité, c’est capital de comprendre cette notion d’immortalité.

Hier, nous vivions pour consommer. Avec la nouvelle génération, les choses vont changer.
Aujourd’hui, nous consommons pour vivre.
Nous devons être plus responsables. Il n’existe pas une marque qui s’attarde à comment sauver l’eau, comment s’intéresser au réchauffement climatique…

Coluche m’a demandé un jour de communiquer sur les Restos du cœur. Il m’a dessiné un rond avec des couverts, j’ai découpé son dessin et je l’ai transmis à l’agence.

Il faut passer de la fausseté à l’authenticité. Du paraître à l’être. Du perso au collaboratif.

Les assassins du désir sont les GAFA, qui ont la volonté de créer une société numérique.
Ils représentent le PIB de la France. Dans 10 ans, ils seront équivalent au PIB de l’Europe et dans 20 à 30 ans le PIB du monde.

Pouvons-nous accepter cela ? Non ! Ils volent nos données. Ils les prennent sans notre accord et sans droits d’auteur. Les états ne disent rien. Obama a dit un jour « notre vie privée est déjà morte ».
Le pire cadeau des GAFA est la saloperie des fake News. Trump a volé son élection. La CIA n’a rien fait.

Le problème est de réussir à évoluer avec le progrès. Nous sommes victimes et complices des GAFA.
La tech sans affecte est la ruine de la société. La tech sans créa est la ruine de la publicité. On ne peut pas avoir de la data sans idées.
Je dis oui à une planète des hommes.

L’intelligence artificielle est le diable et le bon dieu. Le cancer de la peau va disparaître grâce à l’IA, c’est formidable. Par contre, l’IA peut sur une simple photo, voir si la personne est homosexuelle. Je ne veux pas de ce monde pour mes enfants.”

Quelques phrases à retenir

« Nous sommes les gardes du corps de nos marques ».

« La tech sans affecte est la ruine de la société. La tech sans créa est la ruine de la publicité ».

« L’argent n’a pas d’idée, mais l’idée fait de l’argent ! »

« Nous devons mettre l’humain au cœur des publicités »

BEST OF TWITTER

@MHermant2 “La publicité est un voyage permanent vers l’émerveillement et vers l’autre” #JacquesSeguela

@YliesCL “Les idées publicitaires, c’est comme les spermatozoïdes : il n’y en a qu’une qui franchit les difficultés de la vie” #Jacques Seguela

@RPcarrees “La pub c’est une machine à rêve” #JacquesSeguela

@MHermant2 “L’argent n’a pas d’idées, seuls les idées font de l’argent” #JacquesSeguela

@Manon_Espagnet “Les idées c’est le moteur de la vie” témoignage de Jacques Séguéla #PDLC

@YliesCL “Je demande une prévention numérique : que l’on garde le meilleur du progrès et que l’on enlève le pire” Jacques Séguéla à propos des GAFA #PDLC

conference jacques seguela place de la communication

CONTACTS

bandeau partenaires place de la communication

Mathilde Pimont
Responsable communication, Lille Grand Palais
m.pimont@lillegp.com
03 20 14 14 23

Amélie Garcia
Directrice commerciale, Reflets Vidéo
amelie@refletsvideo.com
03 20 86 15 15

Benoit Renart
Consultant RP, RP Carrées
benoit.renart@rp-carrees.com
06 16 40 16 73

Fabrice Kulberg
Dirigeant, PLUS2COM
fk@plus2com.com
03 20 73 27 05

Matthieu Croquette
Directeur, Lecocq Traiteur
matthieu.croquette@lecocq.fr

Sophie Pagan Sedjai
Bijoway
contact@byjoway.fr
03 59 611 601

Laurent Mayeux
Photographe, Laurent Mayeux Photographies
mayeuxl@gmail.com
06 62 30 13 65

Anne Persoon
Responsable clientèle, Meert
anne.persoon@meert.fr
03 20 57 07 44

1 réflexion sur “12 décembre – “Le diable s’habille en GAFA” avec Jacques Séguéla”

  1. Pour un cinquantenaire comme moi, venir écouter Jacques Séguéla c’est comme si : le père Noël venait expliquer à un enfant devenu grand comment il fabrique les jouets et comment il a eu raison de croire en lui toutes ces années …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page