Bienvenue à Emma Kosinski

Bienvenue à Emma Kosinski, la nouvelle Chargée de projet Observatoire
au sein de Place de la Communication

 

Bonjour Emma ! Quel est ton parcours ?

Alors j’ai un parcours assez mouvementé… En sortant du lycée, je me suis lancée dans une licence d’allemand, j’ai commencé à décrocher et le confinement m’a convaincue : je me suis réorientée vers les métiers du livre en DEUST à l’université de Durant ma deuxième année, j’étais volontaire pour être la chargée de communication du cursus, notamment pour partager les vécus d’anciens élèves.

Il a fallu tout faire et seule : logo, comptes sur les réseaux, plan de communication. Et ça a été une révélation. J’ai donc poursuivi par une troisième année de licence Infocom, toujours à Lille, enfin Infocom Roubaix plus précisément.

Me voilà titulaire d’une licence en communication et acceptée en première année de Master en Communication des Organisations au département Infocom de l’Université de Lille.

 

Pourquoi as-tu rejoint Place de la Communication ?

On en avait déjà parlé plusieurs fois entre camarades de promo’, et en furetant sur le site internet et les réseaux sociaux  j’ai vraiment accroché avec la vision et les valeurs que je trouve fondamentales de nos jours !

 

Qu’est-ce qui te plaît le plus dans ton métier ?

Ce qui me plaît le plus c’est de pouvoir m’exprimer tout en participant à l’activité de l’entreprise, c’est les aspects fun et créativité, mais aussi découvrir encore et encore.

 

Quels sont tes futurs projets ?

Mon projet, je dirais trouver une structure où je me sens à l’aise, épanouie, à l’écoute et utile ! Pouvoir exprimer mes talents et en apprendre toujours plus. En parallèle ça serait de continuer à sortir de mon monde, découvrir toujours plus et peut-être enfin me lancer concrètement dans l’écriture (mais ça c’est sur le très très très long terme).

 

Quel serait l’événement marquant de ta carrière professionnelle ?

L’événement marquant de ma carrière professionnelle n’est pas très fou mais ça reste J’étais journaliste pour la petite rédaction du Phare dunkerquois à ce moment-là, et un jour le maire de Dunkerque, Patrice Vergriete, a été nommé ministre du logement.

Tout le monde sur le pont, sauf que nous n’étions que deux ce jour-là, il a fallu lâcher les reportages sur lesquels nous étions, et lancer nos billes sur le champ. Il a fallu garder la tête froide et s’organiser. C’est là que j’ai mis les pieds dans ma première situation de crise et que j’ai découvert qu’un micro-trottoir sur un sujet politique rendait les gens particulièrement agressifs…..

 

Y a-t-il une réalisation que tu souhaites mettre en avant dans ce témoignage (visuels, événements, projets, récompenses) ?

J’ai peut-être une ou deux créations oui, pour le journal j’écrivais souvent quelques parenthèses rigolotes, ou des echos pour essayer de faire rire un peu nos lecteurs. J’aime bien faire le pitre, savoir que les gens sont heureux ou simplement contents me motive au quotidien.

 

Ta règle d’or en communication ?

Il faut savoir rester fun (mais un peu sérieux quand même, il faut trouver le juste milieu).

 

Une passion? 

Manger. La lecture aussi, la gymnastique et la natation. Mais surtout manger.

 

CONTACT :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lettre d’information

Soyez toujours informés de l’actualité du réseau et des événements de Place de la Communication, juste une fois par mois, promis !

Retour en haut

Soyez toujours informés de l’actualité du réseau et des événements de Place de la Communication, juste deux fois par mois, promis !