Olivier Sampson et Arnaud Delanoy : Les Dupont et Dupond de la facilitation

Olivier Sampson et Arnaud Delanoy 2
Olivier Sampson et Arnaud Delanoy, tous les deux adhérents à Place de la Communication, nous racontent l’histoire de leur collaboration.

Depuis quand travaillez-vous ensemble et comment a démarré cette collaboration ? 

Olivier : On s’est rencontrés à l’occasion de la préparation du premier Lab’Com d’avril 2017 (4 ans déjà ). Arnaud m’a présenté l’association et il m’a proposé de l’intégrer, et de collaborer à cette occasion. Cette première collaboration a permis de se connaitre dans le contexte de Place de la Communication et de prendre date pour la suite. La première en contexte externe s’est concrétisée un peu plus tard sous la tutelle de Denis Derveaux (hello Denis ) pour l’Agence de l’Eau et ça s’est très bien passé.

Arnaud : J’avais vu un dessin d’Olivier à la CCI et je me suis dit que ça aiderait les tables inspirantes du Lab’Com. On a pris un café devant l’Opéra de Lille (le bon vieux temps), je lui ai demandé, sans grand espoir, si illustrer simultanément 17 tables était possible et il m’a simplement dit “Oui, on peut essayer”. Le résultat, vous le connaissez (livre blanc du Lab’Com 2017). On a enchainé depuis dans différents contextes : CCHF Quaëdypre, Fédération CINOV, Hodéfi, IPTIC, Réso (avec la team Claire Cocatrix et Yoan Christen ), Ville de Lille, Vivat-Bateau Feu.

Sur quels types de projets collaborez-vous ?

Arnaud : Dès que je suis sollicité pour un atelier ou un séminaire, je propose systématiquement l’intervention d’Olivier, en valorisant notre complémentarité. Ses dessins servent autant à inspirer, illustrer en direct et restituer des temps d’intelligence collective. Ça dépasse largement le côté fun et ludique de la facilitation graphique.

Olivier : J’arrive souvent pour concrétiser un temps fort collectif et cristalliser le travail réalisé en amont et en direct par mes visuels. Arnaud analyse le besoin, construit la trame avec le client, anime, et fait tout le travail post-événement (analyse, synthèse, projection). De mon côté, je filtre et visualise en direct ce qui me parait le plus important. J’apporte ma petite pierre à un gros travail réalisé par “l’homme d’Hazebrouck” .

Avez-vous un projet plus marquant que d’autres ? 

Olivier : Le projet avec CINOV est particulier, car il s’est reproduit. C’est un gros séminaire sur plusieurs jours ce qui génère une sacrée organisation, beaucoup d’exigence, des changements de cap en direct et de la souplesse. Il y a des moments de travail tard le soir, de la fatigue et évidemment d’excellents moments dans un cadre magnifique, du bon manger – bien boire, du baby foot et de la bonne musique. Du coup, de la bonne rigolade aussi : capital !

Arnaud : Oui c’était assez dingue, on avait les clefs du château (vraiment) et on circulait librement d’un espace à l’autre, même à vélo le soir, pour préparer, ajuster et installer, mais aussi rejoindre le client en pleine partie de Karaoké (en spectateurs, hein !) avant une très courte nuit. Le lendemain, on était (presque) frais comme des gardons pour attaquer une journée marathon. Donc du gros taf, compensé par du plaisir et des moments off.

Dessin Olivier Dupond & DupontQuels sont vos rôles respectifs et vos complémentarités sur un projet ?

Olivier :  La bonne complémentarité vient peut-être du fait qu’Arnaud est intarissable sur ses sujets (et peut-être en général sûrement ), et que je suis plutôt taiseux et synthétique. Du coup il développe, questionne, challenge parfaitement bien ses clients (ce que je serai totalement incapable de faire), et de mon côté je synthétise et rend ce travail plus accessible et plus abordable par une vision extérieure, moins dense et donc plus lisible, et ludique.

On devient peu à peu les Dupont et Dupond de la facilitation (C’est Adrien Guilleminot- Mr Edit- qui nous a posé les droits sur ce surnom Hello Adrien !)

Arnaud : Tu peux le dire que je suis un grand bavard . On ne va pas se mentir : mon grand défaut et la grande qualité d’Olivier, c’est la synthèse. Donc pendant que j’anime et que je stimule la production d’idées, il écoute et capte le plus important, y compris les pépites d’humour savamment distillées. Il apporte une couche créative et visuelle super importante pour rendre les échanges et leurs restitutions plus engageants et plus efficaces. Ça m’impressionne toujours et ça fait son effet auprès des participants. Je crois qu’on a tous un rapport particulier au dessin, qui ramène à l’enfance.

Quels sont les bons ingrédients de votre collaboration ou qu’appréciez-vous le plus dans ce partenariat ?

Olivier :  Confiance : je sais que je peux arriver au dernier moment sur un événement, Arnaud saura me mettre dans le coup dans les meilleures conditions : cadrage, maîtrise du sujet, pertinence de ma venue… pro, quoi
Ça, c’est pour le côté travail-travail. Après, quand on est partis avec ces bases là qui sont le socle, il y a beaucoup d’autres choses…
On ne se prend pas au sérieux, on reste à l’écoute, on a le droit de se tromper et d’essayer des choses, prendre plaisir à collaborer toujours avec le sourire ; et ça, ça change tout ! Les clients et contextes évoluant, c’est aussi un plaisir d’inventer de nouveaux formats et de voir notre collaboration s’étoffer.

Arnaud : La confiance, ça fonctionne dans les deux sens ! Olivier sait s’approprier et retranscrire n’importe quel sujet, mais aussi la culture et l’univers professionnel de nos clients, qui vont du très technique au très institutionnel. Donc je le recommande les yeux fermés : c’est devenu si automatique que j’ai fait un book qui le présente, toujours intégré dans mes recommandations.
Et puis il y a la simplicité de la relation. On se connait bien maintenant, on s’entend bien et on s’autorise des pas de côté, du décalage et de la convivialité. Cette complicité et ces automatismes sont toujours bénéfiques et rassurants pour nos clients.

Avez-vous d’autres projets pour l’avenir ?

Arnaud : Avec Nadia Ben Slima (hey Nadia ! 🖐 ), on forme des formateurs de l’IPTIC à la réalisation de classes virtuelles. On a fait appel à Olivier pour tester une formule de séminaire hybride présentiel / distanciel : il est à nos côtés pour illustrer et partager en direct les idées et concepts par caméra et visioconférence interposées. C’est une expérience qu’on aimerait aussi développer pour enrichir nos formations en management.

Olivier : Cette formule a débouché sur un projet éditorial de livre blanc, avec Fanny Duirat (Hello Fanny ! ). On teste d’autres rendus, d’autres formats avec plaisir. Au moment où on écrit ces lignes, on a déjà deux autres projets dans les tuyaux pour avril et mai. Bref, le monde nous appartiendra bientôt de façon certaine !

Olivier Sampson et Arnaud Delanoy

Contact :

Olivier Sampson
Facilitateur graphique
sampson.olivier@wanadoo.fr

Arnaud Delanoy
Consultant en communication chez SIGN&SENS
Formateur en management chez Parcours Management
arnaud@signetsens.com

Vous souhaitez mettre en avant l’une de vos collaborations avec d’autres adhérents ? Contactez Marine

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lettre d’information

Retour haut de page