Rencontre avec Pierre Valle

Pierre Valle

Rencontre avec Pierre Valle, Réalisateur, Cadreur et Monteur chez Coccideo. Pierre est membre de Place de la Communication depuis mars 2019.

En quelques lignes, quel est votre parcours ?

Mon parcours est (pour l’instant) assez bref ! En 2016, en sortant de la fac de ciné, j’ai décidé de me lancer dans la vidéo. J’ai créé mon entreprise Coccideo, en commençant par réaliser des films de mariage et des clips de musique. Doucement, mon activité s’est remodelée vers le reportage TV et la vidéo corporate. En parallèle, je réalise au sein d’un collectif d’artistes des fictions et des documentaires.

Pourquoi avez-vous rejoint Place de la Communication ?

Quand David Lesage m’a fait découvrir Place de la Com’, vous rejoindre m’a paru être une évidence ! Mon métier implique que je sois au fait de l’actualité en matière de com et en lien avec des personnes expertes du milieu.

Un mot sur votre structure ?

Coccideo est spécialisée dans la création de contenu vidéo en prise de vue réelle. Je fais des reportages, des interviews, des making-of, des captations live, etc. Je suis installé à Wasquehal et la majorité de mes projets se tournent dans les Hauts de France. Je travaille seul la plupart du temps mais il m’arrive de m’encadrer d’une équipe de freelances pour les projets qui le nécessitent (ingé son, cadreur, motion designer, etc).

Qu’est-ce qui vous plaît le plus dans votre métier ?

D’un jour à l’autre je passe d’un reportage sur une brasserie à un autre sur une filature de lin. J’emmène ma caméra dans l’atelier d’un chocolatier le matin, puis sur un chantier naval l’après-midi. Mon métier m’emmène partout mais surtout dans les coulisses de l’artisanat et de l’industrie française. Et j’adore ça !

Quels sont vos futurs projets ?

Pérenniser mon équipe avec laquelle je filme des événements, en embauchant des collaborateurs supplémentaires, si l’évolution du contexte sanitaire me le permet.

Quel serait l’événement marquant dans votre carrière professionnelle ?

C’est peut être ce confinement qui m’a demandé de revoir en partie mon activité. Du jour au lendemain je n’ai plus eu aucun événement à retranscrire, alors je me suis mis à filmer des conférences, des MOOC ou encore des conseils municipaux en direct sur Internet.

Votre règle d’or en communication ?

Toujours se mettre à la place du spectateur. On s’en éloigne très vite lorsqu’on crée un contenu qu’on finit par maîtriser, au risque de rendre ce contenu indigeste pour celui qui le découvre.

Y a-t-il une réalisation que vous souhaiteriez mettre en avant dans ce témoignage ?

Dernièrement j’ai réalisé pour la ville de Marcq-en-Barœul un ensemble de portraits d’artisans, d’agriculteurs et d’industriels marcquois. L’objectif était de réaliser une campagne de communication autour des produits “Made in Marcq”. Durant une semaine je suis allé à la rencontre d’une dizaine d’entreprises. Les reportages seront diffusés en novembre sur les réseaux sociaux de la ville. Le format reportage m’est assez familier mais j’ai trouvé cela très stimulant de devoir réaliser autant de vidéos avec chacune ses spécificités, en quelques semaines à peine.

Voici un exemple de reportage (sans l’habillage).

Une passion ?

La course à pied, la photo et la musique électronique !

 

Contact :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lettre d’information

Retour haut de page