Le SEO : un levier incontournable dans une stratégie digitale

Le SEO : un levier incontournable dans une stratégie digitale

Pour commencer, posons les bases. Le SEO (pour Search Engine Optimization) se définit par l’ensemble des techniques mises en œuvre pour améliorer la position d’un site web sur les pages de résultats des moteurs de recherche (que l’on nomme également « SERP » pour Search Engine Result Page).

Également appelé « référencement naturel », ce levier apporteur de trafic repose sur trois piliers fondamentaux à travailler conjointement :

La structure technique du site

Un site web doit avoir un socle technique optimisé pour être correctement indexé. Dans ce cadre, de nombreux éléments sont à prendre en considération. En voici quelques-uns:

    • Optimiser le temps de chargement des pages pour permettre aux moteurs de recherche de parcourir le plus de pages possibles et d’optimiser le « budget crawl » (temps consacré par les moteurs de recherches pour parcourir un site web).
      Les actions permettant d’optimiser le temps de chargement d’une page sont, par exemple, de réduire le poids des images présentes sur la page, de mettre en cache certaines ressources, ou compresser certains éléments. Cela permet par ailleurs d’assurer une meilleure expérience de navigation pour les internautes.
    • Renseigner correctement les balises Title, Meta Description et les Hn. Ces éléments sont très importants et ont tendance à être négligés. Title et Meta Description apparaissent dans les résultats de recherche et permettront à un utilisateur de prendre la décision de cliquer ou non sur le lien de la page présente dans les SERPs.
      Dans le visuel ci-dessous, le Title est encadré en bleu, la meta description en orange.
  • Le Title a par ailleurs une incidence directe sur le positionnement d’une page contrairement à la Meta Description. Sur une page web, le Title ne s’affiche pas dans le corps de la page mais dans la barre de titre du navigateur. Quant à la Meta Description, elle n’est visible que dans le code HTML.
    Les Hn (balises de titre H1, H2, …, H6) correspondent aux titres et sous titres que l’on place sur une page. Elles servent à définir les différents niveaux de titres pour structurer un contenu éditorial sur une page HTML en respectant une hiérarchie. Elles sont similaires aux différents styles Titre 1, Titre 2, Titre 3, etc. que l’on retrouve dans des logiciels tels que Word, Open Office, etc.
    Dans la norme HTML, il existe 6 niveaux de titres : H1 est le plus important, H6 le moins important. La 1ère balise d’une page doit être une H1 et doit être unique sur la page. Par ailleurs, il faut éviter les sauts de niveau : une balise Hn ne peut être suivie que par une balise H(n+1) dans l’ordre du code source, mais pas H(n+2) ou H(n+3).
    Pour retrouver facilement les balises Hn utilisées sur une page, vous pouvez utiliser Outiref qui est un outil gratuit.

    • Eviter les erreurs type 404 (page introuvable), 500 (erreur serveur), etc. Pour les détecter, il est possible d’utiliser des outils appelés « crawler », comme par exemple Screaming Frog. Il faudra ensuite corriger les liens qui renvoient des pages 404 en les remplaçant par des liens renvoyant vers des pages existantes et consultables.
    • Configurer correctement son robots.txt. Celui-ci correspond à un fichier (placé à la racine de son site web) permettant d’indiquer aux moteurs de recherches et autres robots les contenus qui doivent être indexés ou non. Il permet ainsi de donner des directives claires pour ne pas indexer certains contenus privés ou inutiles pour le SEO.
    • Assurer la compatibilité mobile de son site internet : Google attache une grande importance à l’expérience de navigation sur un site mobile. Vous pouvez retrouver les recommandations de Google sur le sujet en suivant ce lien. Vous pouvez également tester la performance mobile des pages de votre site avec cet outil. A noter que le poids de visites mobile pour la plupart des sites web est devenu majoritaire. Il est donc fondamental d’assurer une expérience de navigation optimisée pour ses internautes.
    • Utiliser les données structurées : elles permettent de donner des informations sémantiques directement dans le HTML pour aider les moteurs de recherche à mieux comprendre le code HTML d’un site.

En conclusion, plus un site est performant, mieux il sera vu et crawlé par Google.

L’univers sémantique

cela correspond aux mots-clés sur lesquels le site se positionne. C’est un point fondamental pour envoyer des signaux forts à l’algorithme des moteurs de recherche (notamment de Google). Pour être visible dans les pages de résultats de recherche, un site doit se positionner sur des mots clés pertinents correspondant à son domaine d’activité. Ainsi, pour chaque page, il est nécessaire d’identifier un mot clé principal et de varier les mots-clés visés en s’appuyant sur l’univers sémantique du mot clé principal. Enfin, il est nécessaire de rédiger un contenu de qualité, correctement structuré (avec des titres, sous titres, listes à puces) et agréable à lire afin de permettre une expérience utilisateur optimisée. Il ne faut pas oublier également d’optimiser certaines données attendues par Google (Title ou données structurées par exemple).

La popularité du site sur le web

elle se construit par une stratégie permettant de multiplier les liens externes (backlinks) provenant de domaines référents de qualité et pointant vers son site web. Appelé Netlinking (ou Linkbuilding), cette stratégie est à manier avec précaution pour ne pas être pénalisé par Google.
Un des atouts majeurs du SEO est sa pérennité dans le temps contrairement au SEA (Search Engine Advertising : Google Ads, Bing Ads). En effet, le levier SEO permet de créer du trafic qualifié sur le long terme alors que le SEA perd tout bénéfice lorsque les investissements sont suspendus. Mais ces deux leviers restent complémentaires dans une stratégie webmarketing efficiente.
Les techniques du référencement naturel sont en évolution constante, ce qui demande une vigilance permanente pour rester à jour sur les dernières tendances. Les derniers fondamentaux à prendre en considération sont :

Pensez mobile first : la majorité des visiteurs web sont aujourd’hui des mobinautes. En plus, Google utilise maintenant l’index Mobile First. Mais qu’est-ce que cela signifie ? Désormais, la firme de Mountain View se base sur la version mobile d’un site pour indexer son contenu (dans la plupart des cas). Auparavant, il se servait de la version desktop (« ordinateur ») des pages.
Passez votre site en https : un site encore en http (site non sécurisé) risque d’être pénalisé dans son référencement. Il est vivement conseillé de migrer vers le https (version sécurisée).
Travaillez votre SEO local : optimisez votre visibilité au plus proche de votre zone de chalandise. Vous pouvez par exemple utiliser Google My Business pour votre référencement local.
Ne négliger pas l’émergence du vocal : structurez votre contenu en intégrant cette dimension en utilisant, par exemple, des questions comme titre de paragraphe. Cela pourra peut-être vous permettre d’atteindre la position 0 dans les pages résultats de recherche.

Dernière recommandation : analysez votre site régulièrement pour vous assurer de respecter toutes les bonnes pratiques. Si vous n’êtes pas en mesure de le faire, un consultant SEO peut vous aider. Un état des lieux de votre site et de son environnement concurrentiel est un préalable à une stratégie SEO performante et demeure un acte fondateur permettant de s’assurer d’une bonne visibilité sur le web.

Source : Florian Kallenbrunn , Consultant SEO freelance, Chatterbox Conseil

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lettre d’information

Retour haut de page